PROCES CPI : selon Médiapart, Gbagbo assigné à résidence en Europe sous fortes pressions du roi du Maroc …
 selon Médiapart, Gbagbo assigné à résidence en Europe sous fortes pressions du roi du Maroc …
| PHOTO: archives
Posté le Lun 04 Février 2019     Source: Médiapart

Cour pénale internationale, l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son co-accusé Charles Blé Goudé viennent d’être libérés, après avoir été maintenus en détention dans des conditions légales douteuses. Leur libération est assortie de conditions très contraignantes, une première dans l’histoire de la justice internationale.

Quinze jours après avoir été acquittés par la Cour pénale internationale (CPI), l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre de la jeunesse Charles Blé Goudé, ont été finalement libérés vendredi soir, mais avec des conditions équivalant à celles d’une assignation à résidence. Ils vont devoir, entre autres, demeurer dans un pays européen, en attendant une éventuelle procédure en appel. C’est la chambre d’appel de la CPI qui a pris cette décision, inédite dans l’histoire de la justice internationale. Elle avait suspendu, le 16 janvier au soir, leur remise en liberté, après une requête déposée par la procureure, Fatou Bensouda.

Sortis vendredi en fin d’après-midi de la prison de Scheveningen de La Haye, siège de la CPI, Laurent Gbagbo, 73 ans, et Charles Blé Goudé, 47 ans, ont été conduits séparément dans une résidence de transit sur le territoire hollandais. Ils doivent y rester en attendant l’accomplissement des formalités administratives avec les États qui doivent les accueillir.
Laurent Gbagbo, qui aura passé plus de sept ans en détention provisoire, devrait rejoindre la Belgique, où sa deuxième épouse réside depuis son incarcération. Charles Blé Goudé, qui a fait près de cinq ans en préventive, n’est pas encore fixé sur son futur pays d’accueil – la Belgique a refusé sa demande.

Samedi matin, des amis parisiens de Laurent Gbagbo avaient déjà pu lui parler par téléphone. «Je viens de passer ma première nuit d’homme libre», a dit l’ancien chef d’État à l’un d’eux, Guy Labertit, chez qui il a hPROCES CPI : selon Mediapartabité pendant plusieurs années lorsqu’il était en exil en France, entre 1982 et 1988. Guy Labertit était devenu par la suite délégué national à l’Afrique du Parti socialiste.

Parmi les autres conditions imposées par la chambre d’appel figure l’obligation pour les deux acquittés de rendre leurs passeports et autres documents d’identité au greffe de la CPI. Ils ne pourront par ailleurs pas « voyager au-delà des limites territoriales de la municipalité de l’État d’accueil sans une autorisation préalable et explicite » de la CPI, ne pourront pas s’exprimer publiquement sur leur « affaire », devront se signaler chaque semaine auprès des autorités judiciaires et policières de leur pays d’accueil.

On peine à trouver dans l’histoire des juridictions nationales et internationales d’autres cas de personnes acquittées, dont la libération immédiate a été ordonnée à deux reprises en 48 heures, qui ont été malgré tout maintenues en détention dans des conditions légales douteuses, avant de se voir finalement accorder une liberté de mouvements restreinte.
Les deux hommes étaient poursuivis pour « crimes contre l’humanité », présumés avoir été commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011 en Côte d’Ivoire, au cours de laquelle 3 000 personnes ont été tuées, selon un chiffre officiel.

Invoquant la « faiblesse exceptionnelle » de la preuve de la procureure, les juges de la chambre de première instance ont décidé de les acquitter après avoir entendu les 82 témoins de l’accusation et renoncé à auditionner ceux de la défense. Fatou Bensouda n’a pas prouvé l’existence d’un « plan commun » visant à maintenir à tout prix Laurent Gbagbo au pouvoir en 2011. Mediapart avait pour sa part démontré que la procédure engagée, en 2011, contre Laurent Gbagbo était le résultat d’un montage politique conçu par la diplomatie française, l’actuel président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, et le procureur de la CPI de l’époque, Luis Moreno Ocampo.

C’est en vertu de l’article 83.3.c du Statut de Rome, texte fondateur de la CPI, que Fatou Bensouda a saisi, après avoir annoncé son intention de faire appel de la décision d’acquittement, la chambre d’appel pour s’opposer à la libération immédiate des deux Ivoiriens. Selon cet article, une personne acquittée doit être remise immédiatement en liberté, mais « dans des circonstances exceptionnelles, et en fonction, notamment, du risque d’évasion, de la gravité de l’infraction et des chances de voir l’appel aboutir, la chambre de première instance peut, à la demande du procureur, ordonner le maintien en détention de l’accusé pendant la procédure d’appel. »

« Il est impossible de limiter la liberté d’une personne reconnue innocente », a entre autres fait valoir l’avocat principal de l’ex-président, Emmanuel Altit, lors de l’audience convoquée par la chambre d’appel, ce 1er février. Celui de Charles Blé Goudé, Geert-Jan Alexander Knoops, a indiqué qu’il n’y avait jamais eu de cas de libération sous conditions après un acquittement devant des juridictions internationales. Il a souligné que non seulement la notion de « circonstances exceptionnelles » avancée par Fatou Bensouda était floue, mais que la procureure n’en avait donné aucune interprétation précise. « Lorsqu’il y a ambiguïté dans les statuts, toute interprétation doit se faire en faveur de la personne qui a été acquittée », a-t-il plaidé.

Les juges ont donc choisi une libération sous forme d’assignation à résidence, aussitôt interprétée par de nombreux observateurs et Ivoiriens comme étant une décision politique visant à empêcher Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de rentrer en Côte d’Ivoire. Selon plusieurs sources, il y a eu, entre le 15 janvier et le 1er février, de fortes pressions pour pousser la CPI à aller dans ce sens, venues notamment de Côte d’Ivoire et du Maroc – le roi du Maroc est proche de l’actuel pouvoir ivoirien et possède de nombreux intérêts en Côte d’Ivoire.

Dans ce laps de temps, des représentants de l’Etat ivoirien ont par ailleurs été informés de décisions concernant, entre autres, Charles Blé Goudé, bien avant que son équipe de défense soit mise à son tour au courant, selon une source proche de cette dernière.

Il n’est même pas certain qu’il y aura une procédure d’appel de la décision d’acquittement. Vendredi soir, Fatou Bensouda a publié un communiqué indiquant qu’elle attendait que les juges de la chambre de première instance communiquent par écrit leurs motivations juridiques pour la mesure d’acquittement – ils ne sont pour l’instant exprimés que de manière orale. « Ce n’est qu’après un examen et une analyse approfondis de ces motifs que mon bureau va décider ou non d’interjeter appel », a-t-elle ajouté.

Des ONG internationales de défense des droits de l’homme – dont les rapports ont été utilisés par Fatou Bensouda pour constituer son dossier d’accusation – ont affirmé que la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo consacrait « une impunité totale » pour les crimes perpétrés en Côte d’Ivoire. Mais comme l’a relevé dans un entretien récent une juge de la CPI, Chris Van den Wyngaert, personne n’a nié que des faits très graves aient été commis de part et d’autre dans le contexte de guerre qui a prévalu en Côte d’Ivoire. Simplement, Fatou Bensouda n’a pas apporté la preuve que ces violations graves des droits de l’homme constituaient également des crimes contre l’humanité et que Laurent Gbagbo en était responsable.

Rappelons que pour prouver la commission de crimes contre l’humanité, il faut établir qu’une politique a été mise en place pour attaquer une population civile, de manière systématique et généralisée.

Médiapart

 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

JUSTICE : voici pourquoi Blé Goudé ne trouve pas de pays d’accueil

 voici pourquoi Blé Goudé ne trouve pas de pays d’accueil
Posté le Lun 18 Février 2019     rue225 ...    

Cela fait bien deux semaines que Charles Blé Goudé a recouvré la liberté et devrait maintenant, au regard des décisions de justice de la CPI, trouver un pays d’accueil. Malheureusement, le Président du COJEP attend toujours, coincé dans un hôtel... Lire la suite >

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : 14 nouvelles universités construites d’ici à 2025

 14 nouvelles universités construites d’ici à 2025
Posté le Lun 18 Février 2019     CICG-CI ...    

M.Albert Toikeusse Mabri, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé, le 17 février dernier que la Côte d’Ivoire qui compte 7 universités va en construire 14 nouvelles à l’horizon 2025 pour répondre... Lire la suite >

DESTRUCTION : un drame se joue à Port-Bouët. Plus de 5000 personnes bientôt à la rue à cause du prochain métro

 un drame se joue à Port-Bouët. Plus de 5000 personnes bientôt à la rue à cause du prochain métro
Posté le Sam 16 Février 2019     rue225 ...    

Un drame se joue sous nos yeux dans la commune de Port-Bouët. Alertée depuis le mercredi dernier par des coups de fils de riverains, notre équipe de reportage est allée faire le constat de ce qui s’apparente à un drame humanitaire. Plus de 5000 personnes... Lire la suite >

PEOPLE : la justice française requiert 7 ans de prison contre Olomidé

 la justice française requiert 7 ans de prison contre Olomidé
Posté le Sam 16 Février 2019     koaci.com ...    

La Justice française a requis une peine de 7 ans de prison à l’encontre de la star de la rumba, Koffi Olomidé pour des accusations d’agressions sexuelles, apprend-on de source judiciaires.  Le parquet de Nanterre a finalement requis une peine de sept ans ... Lire la suite >

COTE D’IVOIRE : un mouvement proche de Guillaume Soro se mue en un parti politique

 un mouvement proche de Guillaume Soro se mue en un parti politique
Posté le Sam 16 Février 2019     APA ...    

Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), un mouvement politique proche de l’ex-président du Parlement, Guillaume Kigbafori Soro, s’est mué samedi en un parti politique social-démocrate, lors d’une Assemblée générale constitutive... Lire la suite >

CONF’PRESS : Guillaume Soro crée un Comité politique, et s’inscrit dans un groupe parlementaire en gestation

 Guillaume Soro crée un Comité politique, et s’inscrit dans un groupe parlementaire en gestation
Posté le Ven 15 Février 2019     rue225 ...    

Réelle volonté de participer au débat politique ou simple diversion ? Dans un cas comme dans l’autre, Guillaume Soro, le néo ex-Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, vient de créer un Comité politique... Lire la suite >

RANKING : les meilleures équipes nationales africaines de ces dernières années

 les meilleures équipes nationales africaines de ces dernières années
Posté le Ven 15 Février 2019     everydaychimp.com ...    

Bien qu’aucune équipe africaine n’ait remporté la Coupe du Monde de la FIFA, il y a beaucoup d’équipes extrêmement talentueuses et populaires. Qui ont captivé l’imagination des fans de football du monde entier par leur habileté, leur... Lire la suite >

STRATEGIE : une semaine après sa démission, Soro s'adresse à la presse et à la Côte d’Ivoire

 une semaine après sa démission, Soro s'adresse à la presse et à la Côte d’Ivoire
Posté le Ven 15 Février 2019     lebanco.net ...    

Une semaine jour pour jour après sa démission, l'ancien président de l'Assemblée nationale, Guillaume Soro animera une conférence de presse ce vendredi à 13 heures à sa résidence d'Abidjan... quatre  heures seulement avant l'audience... Lire la suite >

REPRESSION : Michel Gbagbo empêché de sortir du pays

 Michel Gbagbo empêché de sortir du pays
Posté le Jeu 14 Février 2019     rue225 ...    

C’est l’information qui fait le buzz depuis ce matin. Michel Gbagbo, fils de l’ex-Président Laurent Gbagbo aurait été empêché de sortir du pays. C’est son avocate, Me Habiba Touré, qui a situé les faits via une correspondance... Lire la suite >

EXPRESS : les Cités ‘U’ de Port-Bouët, en route pour la réhabilitation, 8 ans après.

 les Cités ‘U’ de Port-Bouët, en route pour la réhabilitation, 8 ans après.
Posté le Jeu 14 Février 2019     rue225 ...    

Qui n’a pas connu ou ne connait pas les fameuses Résidences universitaires de Port-Bouët ? Les Résidences Port-Bouët I, Port-Bouët II, Port-Bouët III, Cité des mariés et de Vridi, de la belle époque. Ces Cités ‘U’... Lire la suite >

PROCES : en appel, Lobognon s’en sort avec 6 mois de prison avec sursis et libération immédiate

 en appel, Lobognon s’en sort avec 6 mois de prison avec sursis et libération immédiate
Posté le Jeu 14 Février 2019     abidjan.net ...    

Condamné en première instance à 12 mois de prison ferme et placé sous mandat de dépôt le 29 janvier 2019 pour ‘’divulgation de Fausse nouvelle’’, le député de Fresco, Alain Lobognon a écopé de six mois de... Lire la suite >

REPLIQUE : le gouvernement ivoirien qualifie d’«allégations» le rapport d’Amesty sur les droits de l’Homme

 le gouvernement ivoirien qualifie d’«allégations» le rapport d’Amesty sur les droits de l’Homme
Posté le Mer 13 Février 2019     APA ...    

Le gouvernement ivoirien qualifie d‘«allégations » le récent rapport de l’ONG Amnesty International sur la Côte d'Ivoire qui dénonce des « violations » des droits de l’Homme et des « harcèlements judiciaires»,... Lire la suite >

INTERVIEW : Gbagbo, CPI, Soro, Bédié, RHDP, FPI, RDC…Alassane Ouattara dit tout.

 Gbagbo, CPI, Soro, Bédié, RHDP, FPI, RDC…Alassane Ouattara dit tout.
Posté le Mer 13 Février 2019     RFI ...    

Le président ivoirien Alassane Ouattara, présent au 32e sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, est l'invité Afrique de RFI. Pour la première fois, il revient sur la démission de Guillaume Soro à la présidence ... Lire la suite >

ENTRETIEN : «Utiliser le nom d’Houphouët-Boigny pour créer un parti politique me paraît être une escroquerie morale» (Babily Dembélé, président du Cidp)

 «Utiliser le nom d’Houphouët-Boigny pour créer un parti politique me paraît être une escroquerie morale» (Babily Dembélé, président du Cidp)
Posté le Mar 12 Février 2019     Parti Politique ...    

M. Babily Dembélé, le président du Congrès ivoirien pour le développement et la paix (Cidp) jette ici un regard sur l'actualité sociopolitique en Côte d'Ivoire. Le 26 janvier dernier, s'est tenu le 1er congrès ordinaire du Rhdp.... Lire la suite >

EDUCATION : mise au point de la CNEC relativement à la paralysie qui frappe l’Enseignement supérieur

 mise au point de la CNEC relativement à la paralysie qui frappe l’Enseignement supérieur
Posté le Mar 12 Février 2019     CNEC ...    

Le BEN de la CNEC n’est pas content qu’on veuille lui faire porter le chapeau de la paralysie qui frappe en ce moment l’Enseignement supérieur. Dans la déclaration ci-après, dont nous avons reçu copie, il nous le fait savoir, preuve de son innocence à... Lire la suite >

ALERTE : les Etats-Unis inquiets pour 2020

 les Etats-Unis inquiets pour 2020
Posté le Mar 12 Février 2019     rue225 ...    

C’est ce qui s’appelle tirer la sonnette d’alarme, en prévision des incertitudes qui pourraient planer autour de la présidentielle de 2020. Selon une information relayée sur les réseaux sociaux, les Etats-Unis ne cachent pas leur inquiétude face... Lire la suite >

PUBLICITE

Sondage

Dépêches APO

African Press Organization Plus de Dépêches APO | Cliquez ici

PUBLICITE

FLASH INFOS BabiLeaKs