COTE D’IVOIRE : notre Histoire, les défis du Futur et Nos responsabilités.
 notre Histoire, les défis du Futur et Nos responsabilités.
| PHOTO: archives
Posté le Jeu 28 Mar 2019     Source: CNPI

Dans des contributions et conversations passées j’avais partagé avec vous un pan de notre histoire lointaine en référence à notre passé colonial, à la naissance de notre pays en tant qu’entité physique, administrative, politique, économique, sociale et a plus 50 ans de vie de nation indépendante.

J’ai partagé avec vous notre approche de façon globale de certains de ces défis présents et futurs pour faire de notre nation un socle homogène, notre pays un espace prospère et notre Etat une personne publique forte et sociable.

Aujourd’hui je commencerai la conversation sur l’héritage économique colonial pas son fonctionnement global mais à travers l’un de ces instruments qui fait débat : La monnaie.

Je partagerai avec vous aussi les défis du futur en relation avec le sujet du jour. Je terminerai ma conversation d’aujourd’hui avec le poids de nos responsabilités collectives et individuelles.

J’ai déjà écrit sur la nécessite de la primauté pour le CNPI de mettre en place un cadre scientifique pour la création d’une identité linguistique et sociologique. Le débat sur la monnaie ne sera qu’un pan de cette initiative.

La Monnaie : 

La Cote d’Ivoire fait partir d’un vaste espace économique de plus de 14 pays qui partage ce qu’on appelle la zone CFA. Du citoyen ordinaire, à passant par l’homme politique, le professeur d’économie, le banquier et l’homme d’affaire chacun certainement a eu au moins une minute ou deux dans sa vie à discuter de cette monnaie, de sa parité avec le franc Français d’abord et avec l’Euro ensuite.

La question fondamentale que nous soulevons au niveau du CNPI est de savoir observer le mécanisme monétaire, bancaire, et économique actuel du monde en synergie avec notre désire de partir ou de rester dans ce groupement.

Ceux qui veulent partir ont leurs arguments et ceux qui veulent rester ont les leurs. Nous avons dit que tout ce qui engage le présent et le futur de notre nation de façon substantielle doit faire l’objet d’un débat au parlement et pourquoi pas d’un referendum populaire.

Avec l’évolution technologique, l’avènement de nouveaux types de frontières (cyber frontière) et de nouveaux types de moyens de transactions commerciales (crypto-currencies) ne va-t-on pas vers la fin de la monnaie telle qu’on la connait aujourd’hui ? Les pays qui ont subis des sabotages et sanctions économiques par exemple le Venezuela car c’est le cas le plus récent n’ont –ils pas montrer un nouveau chemin au-delà de la monnaie traditionnelle ? On pourra par exemple créer une monnaie électronique dans le cadre des transactions cyber qui aura une valeur égale au CFA. Progressivement sur le court, le moyen et long terme on pourra mettre en place une transition rationnelle décidant de notre avenir monétaire. Ce n'est qu'une approche plus prudente.

Le forum scientifique que nous proposons en février 2021 c’est-à-dire au lendemain de notre accession à la magistrature suprême va englober le débat sur la monnaie. Sans émotion et de façon scientifique des décisions seront prisent et elles seront appliquées sans état d’âme dans l’intérêt de la Cote d’Ivoire. Notre futur en tant que nation dépendra de nos décisions d’aujourd’hui.

Les défis du Futur : 

Faire de la Cote d’Ivoire un espace dynamique et au travail est notre mission. Nos instruments pour résoudre les défis du futur ne peuvent ignorer l’élément de nos moyens et de l’autonomie que nous avons ou nous aurons pour faire commerce avec m’importe quel partenaire. La Cote d’Ivoire doit s’engager résolument vers l’ère de la technologie. Les défis du futur c’est la possibilité de transformer notre pays à l’une des nations au monde les plus avancées dans le domaine informatique. C’est possible et ce que nous allons faire.

L’informatisation, la révolution informatique/Technologique avec des inventions fruit du génie ivoirien et africain va offrir à notre pays un vaste champ de prospérité durable. Ce désir de vouloir devenir un des meilleurs pose la question de nos responsabilités individuelles et collectives.

De nos responsabilités. 

Chacun ivoirien et habitant de notre beau pays doit se sentir comme l’artisan principal du nouveau contrat social et des défis nouveaux. Ici je mets au centre la famille. La qualité et la solidité du socle familial sera essentiel pour bâtir un communautarisme responsable, innovatrice au niveau national. La révision du code civil ivoirien et du droit administrative qui à notre sens sont trop calqués sur le modèle français.

Le lancement de grands projets surtout dans le domaine de l’habitat urbain et rural. L’ivoirien et/ou l’habitant de la Cote d’ivoire partout où il/elle décide de vivre sur l’étendue du territoire national doit sentir le bien être avec l’accès à l’internet, au téléphone, à la télévision, à l’eau potable, à l’électricité, bref aux instruments modernes de l’épanouissement, du commerce, d’échange, du savoir et autres.

La responsabilité de l’Etat sera de donner les premiers instruments d’émancipation et d’épanouissement à notre peuple. Nous avons proposé la création et la mise en place d’une bibliothèque électronique, d’un espace commerciale électronique, d’échange de savoir accessible partout dans les frontières virtuelles de notre pays. Obligation sera faite aux collectivités locales (Mairies, et autres) d’intégrer dans leur politique de développement la création de centre informatique, Access internet publique, espaces verts, et autres. L’ivoirien nouveau sera une personne respectée et respectable à travers ses actions positives fruit de sa créativité.

 

Par Dr. Abass Yaya - Président du CNPI

Pour la Cote d'Ivoire nous Luttons.

 

 

 Commentaires

LIRE AUSSI...

CHANGEMENT : une plateforme citoyenne au chevet de l’Ecole ivoirienne

 une plateforme citoyenne au chevet de l’Ecole ivoirienne
Posté le Dim 14 Avr 2019     correspondance particulière ...    

Le Comité National pour la Sauvegarde de l’Ecole de la République (CNSER) a organisé son assemblée générale constitutive, le samedi 13 avril 2019, au Groupe scolaire Kokrénou à Yamoussoukro. Cette Assemblée générale,... Lire la suite >

COTE D'IVOIRE : A 20 mois de l'élection présidentielle, que faisons-nous ?

 A 20 mois de l'élection présidentielle, que faisons-nous ?
Posté le Ven 01 Mar 2019     correspondance particulière ...    

On avait le peuple avec nous ; on avait le pouvoir d'Etat et on a été renversés. La grande émotion étant derrière nous, peut-on réfléchir sereinement, identifier exactement ce qu'il s'est passé en vue de réunir les ... Lire la suite >

PROCES : maintien en détention d'un accusé acquitté, la performance de la CPI

 maintien en détention d'un accusé acquitté, la performance de la CPI
Posté le Lun 21 Jan 2019     www.avocat-marian.fr ...    

Maintien en détention après acquittement. Suspension des effets d'une décision de rejet de maintien en détention. Absence de titre de détention. Détention irrégulière ou arbitraire. Articles 81 et 82 du Statut de Rome Le sens commun,... Lire la suite >

CONTRIBUTION : voilà pourquoi Pr. Maurice Kakou Guikahué dérange tant

 voilà pourquoi Pr. Maurice Kakou Guikahué dérange tant
Posté le Lun 17 Sep 2018     correspondance particulière ...    

Nous avons lu, sous la plume d’un illustre inconnu, un article intitulé :«Le navire tangue». C'est plutôt une attaque en règle à l'encontre du Secrétaire Exécutif du parti, professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE pour sa résistance... Lire la suite >

CONTRIBUTION : notre pauvre Didier Drogba !

 notre pauvre Didier Drogba !
Posté le Lun 04 Déc 2017    

Toutes affaires cessantes, à ceux d’entre vous qui avaient commencé à me lire assidument, je demande pardon pour mes absences. Elles procèdent uniquement d’un surcroît d’activités professionnelles. Cet après-midi, très rapidement,... Lire la suite >

CONTRIBUTION : Lazare Koffi Koffi, pourquoi j'écris

 Lazare Koffi Koffi, pourquoi j'écris
Posté le Jeu 16 Nov 2017     LKK ...    

Il faut le dire tout net : je n’écris pas pour plaire, ni pour flatter. Je ne suis pas un de ces intellectuels de la race du Camerounais Franklin Nyamsi qui, «pour avoir une poignée de franc CFA», prennent de nos jours, des postures étonnantes dans les débats... Lire la suite >

CONTRIBUTION : l’affaire des 'biens mal acquis', l’autre arnaque de la Françafrique

 l’affaire des 'biens mal acquis', l’autre arnaque de la Françafrique
Posté le Jeu 02 Nov 2017     Correspondance particulière ...    

A l’issue de la décision rendue cette semaine par le tribunal correctionnel de Paris condamnant le vice-président TEODORO OBIANG dit TEODORIN à trois (3) ans de prison avec sursis à 30 millions d’Euros d’amende avec sursis et à la confiscation ... Lire la suite >

CONTRIBUTION : les 3 mensonges qui enfoncent Soul To Soul et le clan Soro

 les 3 mensonges qui enfoncent Soul To Soul et le clan Soro
Posté le Sam 14 Oct 2017    

Les 3 mensonges qui enfoncent le clan Soro. Dans ce qui était au départ l’affaire « Cache d’armes », devenue finalement « l’affaire Soul To Soul », je le dis très fermement, le clan Soro tente de vous, de nous manipuler depuis lors. Dans... Lire la suite >

PUBLICITE

Sondage

Dépêches APO

African Press Organization Plus de Dépêches APO | Cliquez ici

PUBLICITE

FLASH INFOS BabiLeaKs